SFR Presse

LE CHIFFRE

1 min

1 like

180 C’est le nombre de jours de répit que devraient laisser in fine les États-Unis à Huawei. En mai, Donald Trump avait interdit aux entreprises américaines d’utiliser du matériel fabriqué par des sociétés soupçonnées d’« espionnage ». Le président américain visait le géant chinois du smartphone, entièrement dépendant de la plateforme Android de Google. Le département du Commerce avait fini par oc

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :