SFR Presse
Le Figaro
7 janvier 2019

Plus de 900 emplois menacés chez le papetier Sequana

Le groupe français, en difficulté, demande la mise en redressement judiciaire de trois usines en France.

Anne Bodescot

1 min

Sequana s’est résolu à demander ce mardi au tribunal de commerce de Nanterre l’ouverture d’une procédure de sauvegarde pour Arjowiggins et les sociétés Arjowiggins Papers et Arjowiggins Creative Papers. Ces filiales comptent huit sites industriels, et emploient plus de 2 000 personnes, dont la moitié en France. Le papetier demande aussi la mise en redressement judiciaire de trois de ses usines tri

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :