SFR Presse
Sud Ouest
16 novembre 2019

VOILE/BREST ATLANTIQUES Une flotte rudement éprouvée

1 min

Les marins et leurs bateaux sont sérieusement chahutés par une mer désordonnée au large du Brésil alors qu’ils viennent d’accomplir un tiers de la Brest Atlantiques, course en double pour maxi-trimarans volants Ultim. « Ce sont les pires conditions depuis le départ, on a l’impression que le bateau va se faire démolir à chaque vague. C’est l’enfer, on maltraite le bateau », a souligné hier Yves Le

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :