SFR Presse

Un Gilet jaune violent trahi par ses tatouages

F. Ab.

2 min

F.             Ab.
F. Ab.

Un manifestant Gilet jaune de 26 ans vient de vivre deux gardes à vue, coup sur coup, dernièrement au commissariat central après avoir été identifié par ses tatouages. Le groupe d’enquêtes de la sûreté départementale, spécialement dédié à l’identification et l’interpellation des fauteurs de troubles sur ces manifestations hebdomadaires, a « récupéré » ce suspect alors qu’il venait d’être déféré d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :