SFR Presse
Corse Matin
20 juillet 2018

Une fausse victime devant la justice

1 min

Couronne de fleurs sur la tête, elle s’était fait la porte-parole des "terrasses" du 13 novembre : Alexandra D., fausse victime présumée des attentats, comparaissait hier à Paris pour escroquerie et faux témoignage. Peu après les attaques djihadistes qui avaient fait 130 morts le 13 novembre 2015, cette femme de 32 ans avait déclaré se trouver sur la terrasse du Carillon, l’un des deux premiers ba

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :