SFR Presse
Le Figaro
27 mai 2019

La condamnation à mort de 4 djihadistes français par l’Irak embarrasse Paris

Reconnus coupables d’appartenir à l’« organisation terroriste » Daech, ils ont trente jours pour faire appel. Le Quai d’Orsay a mollement rappelé l’opposition de la France à la peine capitale.

Georges Malbrunot

2 min

MOYEN-ORIENT Après Kévin Gonot, Léonard Lopez et Salim Machou dimanche, Mustapha Merzoughi a été condamné lundi à la peine de mort par pendaison par un tribunal irakien pour appartenance à l’État islamique (EI). Ce sont les premières peines capitales requises contre des djihadistes français détenus en Irak. Ils avaient été arrêtés en Syrie par les forces arabo-kurdes, alliées des Occidentaux dans

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :