SFR Presse
L'Union
7 octobre 2018

“Kev Adams, c’est un bosseur”

2 min

Pour Jamel Debbouze, la transmission, c’est capital. C’est pour son fils qu’il a tourné « Alad’2 ». Jamel Debbouze est devenu mari et père, épanoui et responsable. Rencontre avec un honnête homme qui renoue avec le cinéma, à l’occasion d’un « Alad’2 » actuellement en salles et drôle de bout en bout. La rumeur dit que c’est pour votre fils, Léon, que vous avez tourné dans « Alad’2 »… Ce n’est pas q

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :