SFR Presse
Libération
11 août 2019

Affaire Calvin : pourquoi l’AFLD a court-circuité les gendarmes

Des mails consultés par «Libération» révèlent les vives tensions entre l’Agence française de lutte contre le dopage et le service qui piste les trafiquants.

2 min

En avril, lors de l’affaire de la marathonienne Clémence Calvin, qui avait échappé à un contrôle à Marrakech, plusieurs médias, dont Libération, avaient évoqué un gros couac entre l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) et l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (Oclaesp, un service de la gendarmerie s’occupant notamment des affaires de d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :