SFR Presse
Le Télégramme
12 mai 2019

Les prémices du fest-noz

2 min

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la danse traditionnelle va également connaître un essor inattendu. À cette époque, le terme de « fest-noz » n’existe pas encore : jusqu’au début du XXe siècle, on a pour habitude de danser après des noces ou de grandes journées de travail, souvent une seule danse, celle de son terroir, accompagnée de chanteurs ou plus rarement de musiciens. Cette pratique popula

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :