SFR Presse
Sud Ouest
28 août 2018

Europe, chemin de croix

YVES HARTÉ y.harte@sudouest.fr,L’unique problème d’Emmanuel Macron est qu’il est seul. Ce qui le faisait paraître comme providentiel, se change aujourd’hui en faiblesse.

2 min

YVES HARTÉ y.harte@sudouest.fr,L’unique problème d’Emmanuel Macron est qu’il est seul. Ce qui le faisait paraître comme providentiel, se change aujourd’hui en faiblesse.
YVES HARTÉ y.harte@sudouest.fr,L’unique problème d’Emmanuel Macron est qu’il est seul. Ce qui le faisait paraître comme providentiel, se change aujourd’hui en faiblesse.

L’an dernier, Emmanuel Macron levait avec un vigoureux enthousiasme un étendard dans sa croisade pour l’Europe. Les temps sont révolus. C’est un lourd bâton de pèlerin qu’il va lui falloir empoigner pour cette seconde étape de son circuit. Une étape qu’il reprend là où il l’avait laissée l’an passé, si l’on veut bien oublier la rencontre obligatoire et annuelle qu’il doit avoir sur le sujet avec A

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :