SFR Presse
L'Union
12 novembre 2019

Il y a des coups de corne qui se perdent

1 min

Aucune tempête n’a soufflé ce week-end à Reims, pas de séisme non plus (laissons cela aux Provençaux). Si deux cerfs gisaient à terre sur les Hautes-Promenades, c’est par la faute de noctambules qui ont renversé ces animaux décoratifs posés pour les fêtes (ils n’ont pas touché aux cinq autres). Les faits ont été constatés dimanche matin. Hier, les deux cervidés avaient été remis sur leurs sabots.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :