SFR Presse

TRAÇAGE

1 min

Le Premier ministre a reconnu que les questions autour de l'application Stop-Covid, notamment "en termes de libertés" étaient "fondées", mais le débat "prématuré", "compte tenu des incertitudes sur cette application. "Lorsque l’application en cours de développement fonctionnera et avant sa mise en oeuvre, nous organiserons un débat spécifique, suivi d’un vote spécifique".

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :