SFR Presse
Le Figaro
11 octobre 2018

Révolution tranquille à Toulouse

CHRONIQUE  Galin Stoev a pris la direction du centre dramatique avec énergie. Le spectacle de Marie Rémond n’est pas mûr. Celui de Christophe Honoré, accompli.

Armelle Héliot

2 min

Armelle Héliot
Armelle Héliot

Le vent d’autan balaye le ciel de Toulouse. Pluie en fin de nuit, air tonique le jour. Un courant d’air heureux s’engouffre dans le hall du bâtiment qui abrite le Centre dramatique national de la Ville rose. Jacques Rosner, Jacques Nichet, Laurent Pelly, avec Agathe Mélinand, se sont succédé depuis quarante ans. Des patrons à fortes personnalités, créant ou invitant des spectacles puissants et or

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :