SFR Presse
Paris Match
23 avril 2020

Le muguet victime du confinement

A.-S.L.

1 min

A.-S.L.
A.-S.L.

Dans une France à l’arrêt, le 1er mai s’annonce morne. Les défilés sont annulés, les fleuristes fermés et de rares marchés restent en activité. Les producteurs de muguet craignent le pire. Dans le bassin nantais, ils sont une quinzaine à cultiver 85 % des brins français, soit 60 millions de ces porte-bonheur, et à perpétuer un savoir-faire de plusieurs siècles. Sur quelque 200 hectares de parcelle

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :