SFR Presse
Libération
4 juillet 2018

Archiver l’effroi

Comment conserver la trace d’événements traumatiques ? Faut-il oublier les crimes, ou au contraire en garder le monument? Les révolutionnaires avaient déjà posé le débat.

4 min

1 like

Nous vivons un temps d’effroi, en Méditerranée, en Libye, au Mexique, en Syrie, cette liste est ouverte. Que restera-t-il de ces drames ? Quelles archives laisseront-ils, et comment s’assurer que celles-ci ne seront pas falsifiées ? Il faut faire appel à une autre sorte de traces pour comprendre ce qui se joue dans le «faire archive» : l’«archive psychique», celle de notre conscient et de notre in

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :