SFR Presse
Le Figaro
22 mars 2019

La Tunisie et le Maroc craignent une déstabilisation régionale

Adam Arroudj

2 min

« FACE à la mobilisation en Algérie, c’est l’inconscient des Tunisiens qui a parlé ! » Michaël Ayari, analyste « Afrique du Nord » pour l’International Crisis Group (ICG), constate que dans la classe politique tunisienne, notamment chez les démocrates, les réactions aux manifestations antisystème en Algérie sont restées très timides. « Il y a de l’indifférence mais aussi une sorte de peur liée à

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :