SFR Presse

Trous d'airs à éviter

3 min

La bande à Neymar a dû se délecter des espaces offerts par la Belgique contre le Japon (3-2): le futur adversaire du Brésil en quarts de finale du Mondial-2018, vendredi à Kazan, a montré d'inquiétantes lacunes défensives qu'il faudra impérativement gommer. Si la "génération dorée" belge inquiète derrière, ses talents individuels devant, à l'image du quatuor Hazard-De Bruyne-Mertens-Lukaku, et sur

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :