SFR Presse
Corse Matin
17 avril 2019

Nouvelle démission d’une personnalité de l’État

1 min

Incarnation d’un "système" dont la contestation algérienne réclame la fin, le président du Conseil constitutionnel algérien Tayeb Belaiz, 70 ans, a à son tour démissionné hier, deux semaines après le chef de l’État Abdelaziz Bouteflika, dont il était un très proche. Son poste en faisait un des plus importants personnages du régime algérien et lui conférait un rôle-clé dans la présidentielle prévue

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :