SFR Presse
Courrier Picard
6 août 2018

DES DIFFICULTÉS POUR FINANCER LA RECHERCHE VARIÉTALE

1 min

En France, les petits semenciers comme Unisigma (qui emploie 24 personnes) sont confrontés à un manque de moyens pour financer leurs recherches. « Nos semences certifiées ne coûtent pas plus cher aux agriculteurs », assure Philippe Lerebour. Unisigma perçoit bien des royalties sur la vente de ses semences, mais rien n’empêche les agriculteurs de réserver une part de leur récolte pour s’en servir c

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :