SFR Presse
Var Matin
30 juillet 2018

Rhoda Scott: «La police du jazz me détestait!»

PROPOS RECUEILLIS PAR PHILIPPE DUPUY,1. Le producteur Raoul Saint-Yves.

3 min

PROPOS RECUEILLIS PAR PHILIPPE DUPUY,1. Le producteur Raoul Saint-Yves.
PROPOS RECUEILLIS PAR PHILIPPE DUPUY,1. Le producteur Raoul Saint-Yves.

Parmi les images qui restent à jamais gravées dans la rétine d’une génération, à côté de celles de l’alunissage d’Appolo 11, il y a, assez curieusement… le Discorama de Rhoda Scott. Un dimanche matin, la gracile silhouette d’une jeune femme noire aux cheveux coupés très court, s’était incrustée par surprise sur l’unique chaîne de télévision en noir et blanc. Elle y jouait de l’orgue les pieds nus,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :