SFR Presse
Sud Ouest
27 novembre 2019

Les derniers jours de l’hépatite C

Isabelle Castéra,i.castera@sudouest.fr

3 min

Isabelle Castéra,i.castera@sudouest.fr
Isabelle Castéra,i.castera@sudouest.fr

BORDEAUX Le virus de l’hépatite C touche en majorité des toxicomanes « injecteurs ». Aujourd’hui, on dépiste, on traite jusqu’à disparition du virus, selon un mode opérationnel unique Cédric, 48 ans, est toxicomane depuis 30 ans. Héroïne, puis cocaïne en injection. Il n’est pas mort. Il a contracté l’hépatite C « Quand tu es en manque, quand tu as besoin de te piquer pour aller moins mal, tu trave

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :