SFR Presse
Libération
29 juillet 2019

L’humanité rongée par la fin

Longtemps taxés d’alarmistes, voire de fous, les collapsologues de notre civilisation n’ont jamais été écoutés avec autant de sérieux.

10 min

5 likes

C’est le pape François qui exhorte les Etats à agir pour lutter contre le changement climatique «parce que notre survie et notre bien-être dépendent de cela». Ou bien le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, qui pose en costard, de l’eau jusqu’aux cuisses, en une du magazine Time fin juin, appelant à sauver le monde «face à une menace existentielle directe». Et en France, c’est E

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :