SFR Presse
L'Indépendant
6 octobre 2018

Accusés d’avoir utilisé la maladie rare de leur fille pour s’enrichir

Joana Viusà

2 min

Hier le procès contre les deux parents d’une fillette atteinte d’une maladie classée “rare”, a pris fin à Lleida, après 40 heures d’audition publique des accusés, de leurs avocats, des témoins et des experts. La prison, c’est « condamner ma fille » s’est écrié Fernando Blanco, convié à dire son dernier mot à la clôture du procès. Arnaque à la solidarité Durant trois jours il a soutenu qu’il a to

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :