SFR Presse
Le Figaro
28 juin 2018

Décadente Constantinople

Mohammed Aïssaoui

1 min

C’est le premier roman d’un jeune homme, mais c’est comme s’il avait été écrit par un vieux briscard de la littérature. Mais il faut dire que son auteur, Baptiste Touverey, s’est nourri aux meilleures sources en traduisant Stefan Zweig. Constantinople est un texte ample, ambitieux et addictif. Le lecteur se plonge avec délectation au début du VIIe siècle mais avec la sensation étrange que ce qui

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :