SFR Presse
Libération
15 août 2019

Chez les députés, la foi jette un froid

Si plusieurs élus de l’Assemblée nationale pratiquent assidûment la religion catholique dans le privé, ils sont néanmoins réticents à l’afficher publiquement, de peur d’être considérés comme des réactionnaires.

5 min

«Les responsables politiques ont fini par neutraliser en eux toute possibilité de dire qu’ils ont une accointance avec une religion.» Jusqu’en septembre, le père Laurent Stalla-Bourdillon dirigeait le Service pastoral d’études politiques (Spep), l’institution qui accompagne les parlementaires catholiques. Assis dans la salle de réunion vitrée de la Maison diocésaine de Paris, l’homme déplore aujou

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :