SFR Presse

Le quart à Tahiti

Jonathan Timbou

2 min

Engagé depuis le début de la semaine, à Tahiti pour la 7e manche du championnat du monde, Jérémy Florès se remémore à ses bons souvenirs. En effet, le Réunionnais avait remporté l’étape de Teahupo’o en 2015. Un lieu réputé difficile. En effet, les vagues y sont connues pour être les plus belles, les plus grosses (jusqu'à dix mètres de hauteur) et les plus dangereuses. Un terrain de jeu sur lequel

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :