SFR Presse
Le Figaro
18 août 2019

La peste porcine africaine en Chine, une aubaine pour les éleveurs bretons

Le cours du porc fixé à Plérin (Finistère) flambe avec la hausse des exportations vers l’Asie. Une bouffée d’air frais pour l’amont de la filière française, après plusieurs années de crise.

PLT

2 min

PLT
PLT

AGRICULTURE Le malheur des uns, à Pékin et ailleurs en Chine, fait le bonheur des autres, à Plérin, cette ville du Finistère où est fixé le cours de référence pour le marché du porc en France. Depuis l’hiver dernier, l’empire du Milieu fait face à une épidémie de peste porcine africaine (PPA). Cette catastrophe (lire ci-dessous) a réduit de 25 % le cheptel mais n’a pas coupé l’appétit des Chinois

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :