SFR Presse
Var Matin
6 novembre 2019

Des prévenus jugés jusqu’à 2 h 49 du matin hier

E. M.

1 min

Une interprète libérée à minuit, des agents pénitentiaires qui vont acheter des pizzas, des prévenus qui croupissent pendant des heures dans les geôles, un avocat qui confond deux dossiers, une membre du tribunal qui ne peut s’empêcher de réprimer un bâillement, une procureure qui requiert un « maintien » sous contrôle judiciaire alors que le prévenu n’est pas soumis à ce type de mesure… Et une pr

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :