SFR Presse
La Provence
18 décembre 2018

L’État veut exploiter la mort d’un prédicateur

1 min

La France et le Mali ont annoncé la mort dans une opération militaire du 22 au 23 novembre d’Amadou Koufa et d’une trentaine de membres de son groupe, dont plusieurs de ses lieutenants. Ce décès affaiblit la coalition djihadiste liée à al-Qaïda dans le Sahel, mais l’État malien doit agir rapidement s’il veut exploiter cette opportunité d’enrayer le cycle de violences dans le centre du pays, estime

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :