SFR Presse
Le Parisien
18 août 2019

Les enfants volés du Japon

Une avocate parisienne, qui représente notamment trois pères français concernés, vient de saisir le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU.

Pascale Égré,P.E.

1 min

Jessica Finelle, avocate « Tsubasa et Kaede Fichot, 3 ans et 1 an : privés de tout accès à leur père depuis le 10 août 2018. Nathan Lambert, 6 ans : privé de tout accès à son père depuis le 30 juillet 2016. Claire de Fournas, 7 ans : privée de tout accès à son père depuis le 11 avril 2015. » Ces cas figurent parmi les dix que le cabinet parisien Zimeray & Finelle a fédérés : des enfants japonais,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :