SFR Presse
La Croix
18 février 2019

Les Comores, marche forcée vers l’élection présidentielle

Laurent Larcher

2 min

Laurent Larcher
Laurent Larcher

Le président comorien a avancé la date de la prochaine présidentielle au 24 mars. Les signes d’une dérive autoritaire du régime s’accumulent. Pourquoi l’élection présidentielle est-elle avancée ? C’est une décision du président Azali Assoumani, élu en 2016. Il s’est appuyé sur les recommandations des assises nationales qui, en février 2018, avaient établi le bilan des 43 ans de l’indépendance des

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :