SFR Presse
Le Figaro
7 novembre 2018

Le parapétrolier CGG abandonne ses bateaux

L’entreprise poursuit son recentrage sur les services. Elle devrait encore réduire ses effectifs d’au moins 10 % d’ici à 2021.

Frédéric De Monicault

2 min

Frédéric De Monicault
Frédéric De Monicault

PÉTROLE Séance très contrastée mercredi à la Bourse de Paris pour le titre CGG : l’action du groupe parapétrolier spécialisé dans les études sismiques s’est d’abord envolée de 6 % à l’ouverture avant de dégringoler de 8 % en début d’après-midi. Ces montagnes russes s’expliquent par la perception contrastée des investisseurs : tandis que les résultats financiers montrent un - léger - redressement,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :