SFR Presse

Le tueur a laissé un manifeste sur Twitter

1 min

Peu d’informations officielles n’avaient filtré hier sur l’identité du tueur. Mais cet « homme blanc ordinaire », Australien de 28 ans issu d’une « famille modeste », « raciste », « ethno-nationaliste » avait pris soin d’écrire lui-même son histoire dans un manifeste de 74 pages publié sur Twitter, avant de se faire arrêter. Intitulé « Le grand remplacement », le texte ne laisse aucun doute : c’es

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :