SFR Presse
Libération
14 juin 2019

Mariani veut recycler le label «droite populaire»

1 min

A l’approche des municipales, le Rassemblement national rêve d’un ancrage local digne du «premier parti d’opposition» et envoie ses transfuges de LR racoler à droite. L’ancien ministre Thierry Mariani tire la vieille ficelle de sa «Droite populaire» comme un faux nez pour futurs candidats indécis.Photo Denis Allard

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :