SFR Presse
Nice Matin
10 novembre 2018

« Quand je vais venir à Nice, je vais verser ma larme, c’est sûr »

2 min

« Fred (Gioria), c’était un bonhomme. Je le pensais tout calme, gentil, posé et, une fois, je l’ai vu serrer. Avec moi, c’était une crème. » « Le coach Puel s’entraînait avec nous. Il était trop marrant. Il ne lâchait rien, il mettait des brins, normal, comme si c’était un joueur. Il trichait aussi… » « L’OGC Nice, j’ai trop kiffé, c’est mon club… C’était une dinguerie. J’aurais tellement voulu ê

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :