SFR Presse
Le Figaro
22 juillet 2019

Éternel printemps pour Hitchcock

CINÉMA Depuis ses tout premiers muets, la filmographie du maître est décryptée dans un beau livre. Occasion parfaite de s’attarder sur une méthode et une psychologie qui ont fait couler beaucoup d’encre.

Eric Neuhoff

3 min

Eric Neuhoff
Eric Neuhoff

Il y a de quoi faire. Cinquante-trois films en tout, du Jardin du plaisir (1925) à Complot de famille (1976) : un volume de fort tonnage récapitule la filmographie d’Alfred Hitchcock. Cela pèse lourd. On feuillette ce gros bottin noir avec avidité. Ces films appartiennent tellement à nos vies qu’on a presque le sentiment de consulter un album de famille. Un tas de souvenirs reviennent. L’album abo

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :