SFR Presse

Le plus long poème d’amour est slovaque

1 min

Ecrit en 1844, « Marina » raconte en 2 900 lignes la flamme du poète Andrej Sladkovic à l’égard de sa muse, Maria. La maison où elle vécut, à Banska Stiavnica, en Slovaquie, est connue comme « l’épicentre de l’amour ». On y trouve un « amouromètre » censé mesurer la force des sentiments d’un couple.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :