SFR Presse
Libération
14 juin 2019

Fécamp à la vie, à la morue

Depuis le XVIe siècle, des milliers de marins ont quitté le port normand à bord de leur morutier pour rejoindre les riches eaux de Terre-Neuve. En 1987, une ultime campagne prenait la mer. Un héritage qui fait toujours la fierté des Fécampois et se visite aujourd’hui le long des quais.

4 min

«Je salue Fécamp, port de pêche et qui entend le rester.» En juillet 1960, le général de Gaulle rend ainsi hommage au port normand spécialisé dans la pêche à la morue sur les Grands Bancs de Terre-Neuve, au large du Canada, depuis le XVIe siècle. Il ne se doutait pas que, moins de trois décennies plus tard, en 1987, le dernier bateau partirait pour une ultime campagne en mer. Que reste-t-il dès lo

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :