SFR Presse
La Provence
20 décembre 2018

Il est trop tard pour sauver tous les palmiers du littoral

3 min

Selon l’Anses, il faut protéger les spécimens qui peuvent l’être... Il est déjà trop tard pour sauver tous les palmiers de la Côte d’Azur et du pourtour méditerranéen, estime l’Agence de sécurité sanitaire (Anses) qui recommande de protéger les spécimens qui le méritent ou qui peuvent l’être contre l’insecte qui les ravage, le charançon rouge. Le rapport, rédigé par un groupe d’experts à la demand

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :