SFR Presse
Le Parisien
12 janvier 2019

Politique

1 min

EUROPÉENNES Ségolène Royal a annoncé hier qu’elle ne serait pas candidate aux européennes de mai, le rassemblement de la gauche n’ayant pas été possible. « Si, au lendemain des élections européennes, nous avons une forte montée en puissance des nationalismes, parce qu’il n’y aura pas eu d’offre politique enthousiasmante, crédible, ce sera de la responsabilité de ceux qui ont fait passer l’esprit d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :