SFR Presse
Le Figaro
5 août 2019

Gauche et droite espèrent remobiliser à la rentrée

Tristan Quinault-Maupoil

2 min

LA COLLECTE des signatures avait commencé sur les chapeaux de roues. C’était avant que le soufflé retombe à la faveur de la trêve estivale. S’ils veulent réussir leur pari, les députés à l’origine du RIP devront redoubler d’efforts à la rentrée. « L’été, c’est compliqué, les gens ont la tête ailleurs », admettait récemment le député socialiste Boris Vallaud, en marge d’une opération de militantis

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :