SFR Presse
Le Figaro
30 juillet 2019

Détention et des tensions

CINÉMA Pour « Mon frère », Julien Abraham met de nouveau en scène de jeunes banlieusards après « La Cité rose ». Puissant et juste.

Nathalie Simon

2 min

Nathalie Simon
Nathalie Simon

Début juillet, lors d’une projection à Alès, dans le Gard, Mon frère a reçu une standing ovation. Son réalisateur, Julien Abraham, n’en revient toujours pas. Pourtant, son troisième long-métrage, qu’il produit notamment avec son frère Thibault, a tout d’un grand. Porté par un souffle d’une puissante humanité, il frappe au cœur. Parlant aussi bien aux jeunes qu’aux plus âgés. On pense à La Tête hau

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :