SFR Presse
Corse Matin
18 décembre 2018

Le TAS entre en jeu en France

1 min

Pour coller aux exigences internationales avant les JO de Paris-2024, la France réforme son système antidopage : les fédérations vont perdre leur pouvoir de sanction disciplinaire et Paris va reconnaître la compétence du Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne, une première. Ces deux changements sont inscrits dans une ordonnance qui doit être présentée demain par la ministre des Sports Roxana

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :