SFR Presse

Trahi par son ADN

1 min

Au mauvais endroit au mauvais moment… C’est ce qu’a tenté d’expliquer un ressortissant algérien de 23 ans devant le tribunal correctionnel de Toulouse. Il était poursuivi pour le cambriolage d’une entreprise d’assistance médicale situé près du centre de recherche Pierre Fabre, à Toulouse. Il a été identifié 10 mois après les faits à cause de son ADN, retrouvé sur le montant d’une fenêtre. « Je pas

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :