SFR Presse
Libération
21 novembre 2019

Attentat de Strasbourg : «Ce n’est pas un trauma, c’est là, planant et sourd»

L’inauguration ce vendredi du marché de Noël de la ville alsacienne rappelle le drame du 11 décembre 2018. Des témoins racontent l’attaque qui a laissé dans leur tête des blessures qui hantent leur quotidien.

7 min

1 like

Rallumer le sapin. Et raviver le souvenir. Le 450e marché de Noël ouvre ce vendredi soir à Strasbourg, un an après l’attentat. Des habitants, des touristes, abattus en plein centre-ville. Cinq morts et onze blessés. C’était un mardi soir. Le 11 décembre 2018. L’arche «Strasbourg capitale de Noël» sous laquelle s’engouffraient à toute blinde ambulances et fourgons CRS, snipers sur les toits, a été

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :