SFR Presse
Santé Magazine
4 juillet 2018

La nouvelle loi protège-t-elle bien les enfants ?

1 min

2 likes

Si l’allongement du délai de prescription qui passe de 20 à 30 ans à partir de la majorité de la victime, qui pourra ainsi porter plainte jusqu’à ses 48 ans, fait consensus, des victimes et des professionnels de santé regrettent le fait qu’un âge minimal de consentement sexuel n’ait pas été fixé. LES RÉPONSES du Pr Gilbert Vila pédopsychiatre, responsable d’un centre de victimologie pour mineurs,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :