SFR Presse

L'armée veut une présidentielle dans les délais constitutionnels

1 min

ALGÉRIE. La présidentielle en Algérie visant à élire un successeur à Abdelaziz Bouteflika, qui a démissionné début avril, doit se tenir dans les délais prévus par la constitution, a de nouveau affirmé mardi le chef de l'armée, dénonçant ceux qui rejettent ce scrutin. Les Algériens, qui manifestent massivement contre le régime depuis le 22 février, continuent de défiler chaque vendredi depuis la dé

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :