SFR Presse
Le Figaro
10 janvier 2019

Jouanno : « Ma démission serait incompréhensible »

La présidente de la Commission nationale du débat public rend coup pour coup après les critiques du gouvernement et de Bayrou.

Emmanuel Galiero

3 min

Emmanuel Galiero
Emmanuel Galiero

GRAND DÉBAT Chantal Jouanno préside la Commission nationale du débat public. LE FIGARO. - Votre décision de ne pas assumer la phase 2 du grand débat suscite de vives critiques au sein du gouvernement. Les percevez-vous comme des attaques ? Chantal JOUANNO. - Ce sont des attaques personnelles assez incompréhensibles. Il est dans l’intérêt même du bon déroulement du grand débat national que je m’

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :