SFR Presse
Challenges
13 mai 2020

Le pire est à venir pour l’emploi

3 min

7 likes

Les entreprises sous pression devraient « ajuster » les effectifs. Gouvernement et syndicats se préparent au retour du chômage et des revendications salariales. Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, n’y va pas par quatre chemins : « Je suis inquiète pour l’emploi. Cette crise n’est pas une parenthèse, elle va durer. » Le premier coup de semonce a retenti fin avril : le nombre des demandeurs d’e

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :