SFR Presse
Sciences et Avenir
30 avril 2020

Hiberner ou manger, l'ours n'a pas pu choisir

1 min

PALÉONTOLOGIE C'est son crâne, idéal pour hiberner mais handicapant pour diversifier son alimentation quand les végétaux manquent, qui a condamné l'ours des cavernes européen à disparaître il y a 24 000 ans. Ses sinus hyperdéveloppés lui permettaient d'abaisser sa fréquence cardiaque et sa respiration pour sommeiller en période hivernale. Mais cette spécialisation l'a empêché de développer une mâc

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :